Village de Santa-Lucia-di-mercurio

Recommend
  • Facebook
  • Twitter
  • Google +
  • LinkedIN
Share
Tagged in
Description
Santa-Lucia-di-Mercoriu est formée du village principal qui domine la vallée du Tavignano et de 3 hameaux, Pian di Vallu, Pughjolu, Ghjelsa. Aujourd’hui, les terres sont pour la plupart recouvertes de maquis a part celles de Fiuminale où subsiste encore une activité agro-pastorale. Les maisons sont pour la plupart inhabitées surtout au village même. Au cours de notre inventaire nous avons pu constater que la partie la plus haute du village était « la plus récente » et c’est là où habitaient la plupart des grandes familles tel que les Tiberi, Fiuconi, Galvani et plus tard les Zuccarelli. Le bas du village Pian di vallu est lui plus ancien et se compose de petites maisons autrefois couvertes d’un toit plat. La partie la plus ancienne semble être l'ancien hameau de Borta, aujourd'hui devenu un quartier, où subsistent seulement quelques ruines et linteaux de taille plus qu’imposante. Pour le reste, la commune se divise en différentes aires d’occupation dans les plaines (fiuminale) où l'on retrouve beaucoup de pressoirs a vin (d’après les habitants plusieurs ont été détruits), en s’approchant du village on retrouve les anciens jardins où subsistent quelques remises au toit en tuf. Toujours près du village, on trouve les oliveraies (le moulin a huile toujours existant se trouve dans le village), au dessus du village il y a quelques châtaigniers et des séchoirs témoignent encore de cette activité. Le reste des terres cultivées, environ 70%, étaient semées de blé comme le prouve bon nombre d’aires a blé présentes sur presque tout le territoire même en montagne. De plus, le village comptait un fabricant de chaussure, aussi appelé "scarparu" en corse, et des forgerons: d'ailleurs, nous avons retrouvé une forge conservée par les propriétaires dans son état d'origine, au hameau de Pian di Vallu ou selon la tradition orale, les habitants du Boziu venaient faire ferrer leurs chevaux.
Info